[Un été pour] Construire une éolienne Skavenji Low-Tech – 2 – Le choix des Outils

La deuxième étape importante pour construire notre éolienne Skavenji #LowTech et 100% récup consiste à bien choisir notre outillage. Pour bien rester dans notre objectif d’innovation frugale, nous avons suivi l’exemple du Low-Tech Lab en choisissant des outils peu onéreux et dont nous pouvions maximiser l’utilisation. Leur simplicité d’utilisation a également fait partie de nos critères de sélection, afin que notre réalisation puisse être répliquée par toute personne motivée !

Zoom sur le choix des outils

1. La scie à métaux

Celle-ci pourra vous servir pour toutes les découpes que vous aurez à effectuer pour votre éolienne, quels que soient les matériaux. En revanche, nous vous conseillons de découper les pièces au fur et à mesure, car l’exercice peut vite devenir fatigant… 😉 Les découpes seront toujours nettes et propres mais il est cependant important de bien rester concentré pour éviter les découpes de travers ! Vous pouvez également préférer la scie électrique avec une assistance guidée (mais bon ce n’est pas forcément nécessaire pour le PVC et vous utiliseriez de l’électricité sans que cela ne se justifie vraiment ).

2. Le fer à souder

Outil indispensable (et simple à manier) pour souder tous vos composants électroniques, le fer à souder doit néanmoins être utilisé avec prudence, une brûlure est vite arrivée !

3. Outils de base

Le tournevis, la pince coupante et la pince à dénuder sont des outils pratiques, simples d’utilisation, faciles à trouver (et dont l’âge importe peu)… tout simplement incontournables !

Vous aurez également l’usage de quelques ustensiles de bureau qui traînent forcément déjà chez vous, règle, feutre, crayon, ciseaux, et du gros scotch de préférence 😉

4. La perceuse

Nous avons utilisé une perceuse-visseuse basique, de prise en main très facile mais qui rend plus difficile un perçage parfaitement droit. Pour les personnes qui n’ont pas trop l’habitude et notamment pour le perçage du moyeu (=LA partie critique) où il est primordial que les trous soient parfaitement droits, nous vous recommandons l’utilisation d’une perceuse à colonne si vous y avez accès, ou au moins d’un guide de perçage, même rudimentaire.

Note : Son utilisation comme visseuse est parfaitement facultative (et très énergivore), sauf pour percer d’éventuels avant-trous qui amélioreront la pénétration des vis et la précision de leur positionnement (le moyeu, encore…).

5. Le papier abrasif

Pour le ponçage, il n’est pas nécessaire d’avoir recours à une ponceuse. Un papier de verre tout ce qu’il y a de plus simple fera du très bon travail !

6. Multimètre

Le multimètre est indispensable ; si vous n’en possédez pas, il sera donc nécessaire d’en acheter/louer/emprunter/adopter un, il n’y a pas de plan B ! Vous pourrez ainsi mesurer les tensions aux bornes du moteur, et déterminer comment en transmettre le courant à la batterie USB : des étapes importantes qui vous permettront de vérifier que le circuit fonctionne correctement.

Voilà, vous avez maintenant toutes les informations qui vous permettront de vous équiper au mieux pour construire votre éolienne #Skavenji #LowTech !

Leave a Reply