Le projet a bien avancé !

Très belle et heureuse année 2018 !
2017 s'est terminée à toute vitesse, avec déjà près de 10 000 visites du site…
Alors quoi de neuf du côté de Skavenji ?

Le projet a bien avancé ! Le prototype se peaufine avec l’Inria et les autres partenaires. Les média ont commencé à s’intéresser à nous et interviewer Gaël sur plusieurs radios. Le site www.skavenji.fr comptabilise 10000 visites et Bpifrance nous a attribué une Bourse French Tech ! Un énorme merci !

Des coups de pouce très appréciés, qui nous aident évidemment beaucoup et font que la campagne de financement participatif devrait effectivement démarrer vers la fin de l'hiver !

En attendant, la date de lancement, n'hésitez surtout pas à nous contacter pour partager vos idées et vos réflexions, à parler et faire parler de SKAVENJI autour de vous… Il y a mille et une manières de soutenir le projet ! On compte sur vous !

En parlant de questions et de réponses justement,

Si vous l'avez raté, Skavenji était cet automne l'invité de deux émissions de radio : tout d'abord dans Ça Vaut Le Détour avec Eric Charay sur France Bleu Azur…

… puis plus récemment et un peu plus longuement sur VipRadioOnlineau micro de Vanessa Beaudoin.

Skavenji a également participé à plusieurs présentations aux Satellites, à La Fête des Possibles à Nice, à la soirée Crash Pitch organisée par Le Mouves… de courtes interventions parfois, mais à chaque fois riches de rencontres et d'échanges.


#FormationContinue : Comment auto-construire une éolienne ?

Réponse : impérativement à plusieurs, si l'on espère en tirer une puissance importante !

L'éolienne de type Pigott, que promeut Ti'éole – énergies éoliennes au travers de ses stages d'autoconstruction, doit son succès mondial à un remarquable compromis entre performance et accessibilité technologique : les puissances nominales peuvent atteindre plusieurs kilowatts (bien au delà de ce que vise à fournir Skavenji, soit dit en passant) et quelques rudiments de soudure et de travail du bois suffisent.

La grande vertu d'un tel projet participatif est surtout de démontrer que l'autoconstruction est à la portée de tou(te)s, pourvu que le groupe soit motivé car la quantité de travail est très importante.

Mais alors, quel rapport avec Skavenji ?

Certes, l'éolienne fabriquée durant le stage de novembre dernier est trop puissante pour notre boîtier, et sa construction et son installation représentent des centaines d'heures de main-d'oeuvre.

En revanche, les problématiques propres à l'autoconstruction y sont parfaitement illustrées, et les techniques mises en oeuvre font la part belle au système D et à la récupération. Au final, de nombreux enseignements sont donc applicables à n'importe quel type de projet low-tech, y compris Skavenji. CQFD.

Enfin (et c'est un conseil plus personnel) ce peut être également l'occasion de passer une intense mais merveilleuse semaine au sein d'un groupe de stagiaires passionnés, dans des endroits aussi inspirants que le Valence Atelier Libre

Et en 2018 ?

Prochaine étape : le lancement de la box et la préparation de la campagne.
On en reparle très vite dans quelques semaines ; d'ici là, bonne rentrée à tou(te)s !

Leave a Reply