Retour de VivaTech

L’équipe de Skavenji a eu l’opportunité grâce à la Région Sud PACA de participer au salon Viva Technology 2019. Salon européen des nouvelles technologies et des startups, cette quatrième édition de VivaTech a rassemblé en l’espace de 3 jours pas moins de 120 000 visiteurs venus de 125 pays !

Notre arrivée sur place s’est bien passée, l’emplacement aménagé par la Métropole Nice Côte d’Azur et la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur était prêt et bien situé, et nous avons pu partager un petit café (très) matinal avec l’équipe du stand, avant l’arrivée des premiers visiteurs et l’inauguration au milieu de la foule par les deux présidents de métropole et de région.
Ce fut une belle première journée, avec beaucoup de curiosité et de réactions encourageantes, pas mal de professionnels (parfois intéressés à titre personnel comme c’est souvent le cas pour Skavenji) et quelques étudiant.e.s en recherche de stage.
Le cadre est globalement moins austère et plus aéré qu’à l’Eureka Park du #CES, car nous sommes cette fois dans le hall principal, au milieu des grands stands multicolores et de ce foisonnement assez fascinant qui n’a pas grand chose à envier au grand frère de Las Vegas et ne peut laisser personne indifférent. Nous n’aurons sans doute pas encore le temps de partir à leur découverte (et encore moins d’aller flâner aux conférences), mais on ne va pas s’en plaindre !

Le second jour fut légèrement plus calme que le jeudi, sans inaugurations mais avec plus de monde ; les rencontres sont toujours intéressantes et parfois inattendues, les cartes de visite s’empilent et les piles de flyers descendent. La gorge commence à gratter aussi, à présenter le projet et discuter quasiment non-stop dans ce hall immense et caverneux. Ce vendredi après-midi marque un petit ralentissement car les pros commencent à rentrer chez eux, à l’exception des exposants (comme Skavenji) qui en profitent pour se relayer sur le stand et visiter un peu à leur tour cette forêt de couleurs et de lumières, avant que leur tabouret ne devienne décidément trop tentant. Il faut dire que deux jours en piste de 7h30 à 19h, c’est tout de même un peu brutal !

Le samedi étant la journée ouverte au public, nous avons royalement droit à une heure de plus pour remettre les stands en ordre de bataille et nous préparer à un afflux que les anciens disent éprouvant (ce qui nous intimide un peu à l’issue de deux premiers jours pas spécialement inactifs). Changement notable, un dragon d’1m80 au garrot et un télescope ont fait leur apparition sur la moquette et partagent désormais le stand de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur avec nous ; quelques mots de bienvenue, un café de plus, et nous voilà tous de nouveau en selle !

Effectivement les premiers visiteurs pédestres et en poussette ne tardent pas, mais on rencontre encore en ce samedi matin pas mal de professionnels zélés ou venus en famille (une très bonne idée, d’ailleurs) ainsi que d’étudiant.e.s, ce qui pour nous ne changeait finalement pas tant que cela puisque chaque interlocuteur.trice est un membre potentiel de notre communauté. En revanche si les non-professionnels sont plus nombreux, ils ne se déplacent pas en groupe et viennent seuls ou par paires, et se laissent plus facilement guider par leur curiosité.
La journée commence même très très bien, avec deux jeunes lecteurs de Socialter qui sont venus parler low-tech autour de la #SkavenjiBox avec le tout dernier hors-série en main et nous montrent le petit encart consacré à Skavenji !
Le plaisir de la rencontre était visiblement partagé, car si les low-tech demeurent encore très absentes d’un débat public qui réduit le plus souvent la notion d’innovation au domaine des nouvelles technologies (en faire la promotion sur un grand salon technologique comme VivaTech ou comme le CES donne ainsi parfois le sentiment d’être en terre de mission…), de plus en plus de visiteurs nous disent comprendre et apprécier la présence militante et souvent inattendue de notre petite pancarte #LowTech sur de tels évènements.

Le brouhaha se fait plus fort, la voix plus faible aussi, à la limite de la rupture. Cette journée grand public est aussi une autre grande différence avec le CES, car la clôture s’étire un peu plus le samedi après-midi, les visiteurs et startups plient bagage l’un.e après l’autre à partir de 17h, et à l’annonce de cette fin de salon à 18h nous n’entendons pas le même tonnerre d’applaudissements qu’à Las Vegas : juste une sensation familière de redescente un peu irréelle, mélange de léger désarroi (mais où sont passés les gens ?) et de soulagement (notamment pour les cordes vocales et les pieds)…On range le matériel, les quelques flyers qui restent, on se dit à bientôt -et à la semaine prochaine pour les azuréens… Au final nous aurons donc mieux profité de l’ambiance, et même réussi à nous offrir le luxe d’une visite des allées du Hall 1 !

Et puis on apprend que Skavenji a eu l’honneur d’être sélectionné parmi les innovations #Vivatech pour être présentée le jour même dans la chronique de Laura Tenoudji sur l’émission Télématin de France 2 🙂.
Verdict unanime : à l’an prochain tout le monde ! 😉

Leave a Reply