FAQ – Les réponses à vos questions les plus fréquentes sur la SkavenjiBox

Bonjour à tout.es,

En raison de l’afflux récent de questions concernant la box et son utilisation auquel il nous est devenu difficile (voire impossible) de répondre individuellement, nous publions la FAQ ci-dessous en espérant que vous y trouverez les réponses que vous cherchez… si d’aventure ce n’était pas le cas n’hésitez bien sûr pas à nous (re)contacter !

« Skavenji est censé être un projet Open source, les fichiers sont-ils disponibles ? »
Le design est encore en cours ; les sources (HW+SW) seront mises à disposition ASAP à peu près au même moment que la livraison des premières boxes finalisées, que nous espérons désormais pour le premier trimestre 2020.

« D’où vient le nom de Skavenji ? »
Le nom Skavenji n’a effectivement aucun rapport avec des chaussures de course ou du mobilier scandinave ;o) ; il s’agit tout simplement d’une contraction du verbe anglais « scavenge » (récupérer, glaner) et du mot « énergie ». Il y a en effet dans le projet l’idée que nous pouvons (et devrions) tirer parti de quantité de petits gisements inexploités d’énergie. Il est tout de même dommage que partent chaque année au broyage/recyclage, dans nos poubelles, les décharges et les casses auto, l’équivalent potentiel de dizaines voire centaines de mégawatts low-tech, accessibles et dont l’empreinte écologique pourrait être très faible !

« Quand ma SkavenjiBox me sera-t-elle livrée ? »
A partir du premier trimestre 2020, dans l’ordre de pré-commande ; les contreparties des dons faits sur Zeste au printemps 2018 seront bien évidemment livrées en premier.

« Quand les autres contreparties seront-elles livrées ? »
Avant cela ; nous reviendrons bientôt vers vous pour vous demander les détails nécessaires.

« Où puis-je trouver les informations techniques sur la SkavenjiBox -puissance, etc.? »
Sur la fiche technique : https://www.skavenji.fr/shop/fr/accueil/23-box-prete-a-l-emploi-panneau-solaire.html (2ème photo). Attention, toutes ces caractéristiques sont indicatives et susceptibles d’être révisées, en fonction des performances et de la disponibilité des différents composants notamment. Il est par exemple envisagé d’utiliser un Raspberry Pi au lieu de l’Arduino initialement prévu, dont les performances semblent trop justes à l’heure actuelle.
Trouver de petits panneaux solaires en Europe est également devenu compliqué ces dernières années, c’est pourquoi nous préférons ne pas trop nous avancer sur les dimensions par exemple. De même, il ne nous est pas encore possible de répondre à certaines questions trop précises sur les caractéristiques de tel ou tel composant individuel.

« Quels appareils peut-on utiliser avec la SkavenjiBox? »
Tous les appareils réclamant une puissance « raisonnable », c’est-à-dire de l’ordre de 100W, et ne provoquant pas de trop gros appels de courant : Ordinateur, Télévision, DVD, Routeur internet, Imprimante, Radio/HiFi, Tablette, Téléphone, Lampe, Petits outils… En gros, essentiellement l’électronique et de l’éclairage basse consommation.
PAS de gros électroménager ni de gros outillage, ni cuisine, ni chauffage. Donc pas de réfrigérateur, d’aspirateur, de sèche-cheveux, de radiateur ou de climatiseur.
Éventuellement une petite glacière de voiture ou un petit ventilateur.

« La box inclut-elle une batterie ? »
Oui, une (petite) batterie d’environ 80Wh (soit l’équivalent d’environ 80W pendant environ une heure, pour tou.te.s celles et ceux qui se demandent à quelle éventuelle autonomie cela peut correspondre), qui permet de découpler dans une certaine mesure la production d’énergie de sa consommation, en la stockant brièvement. Sa capacité est limitée, elle ne permet donc pas un stockage important ni prolongé : l’idéal demeure de consommer à peu près à mesure que l’on produit.

Elle sera a priori de type Li-ion, et nous espérons ne pas devoir aller l’acheter trop loin ; les filières de reconditionnement de batteries de seconde vie étant encore balbutiantes, cette génération sera probablement constituée de cellules neuves. La question des remplacements à moyen terme (car elle va vieillir plus vite que le reste de la box ou que le panneau solaire) est ouverte : batteries neuves ou reconditionnées, batteries auto, etc.

« Pourquoi doit-on brancher la box à une prise de courant ? »
Ce n’est pas obligatoire, mais c’est préférable pour votre confort d’utilisation : lorsque le panneau solaire et vos sources locales ne suffisent pas à couvrir la consommation de vos appareils, la box soutirera elle-même le complément sur le réseau, ce qui vous permet de ne pas avoir à vous préoccuper de l’état de la batterie -à l’autonomie par ailleurs très modeste : la box devient transparente à l’usage, un peu comme une multiprise ou un onduleur de bureau, et permet d’alimenter même des appareils dont la consommation moyenne excède votre production.

« Peut-on tout de même l’utiliser sans la brancher au réseau ? »
Oui mais à moins de disposer d’excellentes sources de courant (une hydrolienne par exemple) vous devrez alors vous montrer beaucoup plus sobre, voire frugal.e dans votre utilisation : les 300Wh par jour produits par le panneau solaire fourni avec la box, plus les éventuelles sources additionnelles de votre cru (par exemple, une personne normale peut -brièvement- parvenir à produire 150W en pédalant…), vous permettent d’utiliser quelques LEDs, un téléphone, une heure ou deux d’ordinateur portable par jour… A vous de vous assurer que votre usage ou votre mode de vie est compatible ! A partir de là beaucoup de choses sont possibles : pique-nique, week-end, camping, habitat léger (yourte, caravane, tiny, camion, cabane)… mais toujours sans réfrigérateur.
Un boîtier marine sera sans doute étudié pour les amateur.trice.s de nautisme.

« La box alimente-t-elle les autres prises de ma maison ? »
Non, il n’y a aucune réinjection et aucun impact sur le réseau électrique : la box (et tout ce qui est branché directement dessus) se comporte comme un appareil consommateur ordinaire du point de vue du tableau électrique et du réseau. Qui dit pas de réinjection dit également pas de revente : comme pour le potager, on doit consommer soi-même sa production, qui n’est ni marchandisée ni soumise aux exigences propres à l’autoconsommation classique par exemple.

« Peut-on l’utiliser sans son panneau solaire ? »
Oui mais cela devient alors un simple ensemble onduleur+batterie, semblable aux UPS que l’on trouve déjà dans le commerce, certes moins jolis mais beaucoup moins chers -et disponibles immédiatement, eux ! ;o)

 »Est-elle portable ? »
Pas vraiment, elle est plutôt transportable : elle peut effectivement être débranchée ponctuellement et emportée à l’extérieur si besoin, mais a tout de même vocation à rester au même endroit, avec un usage bien défini.

« Me fait-elle gagner de l’argent ? »
Pas tout de suite : sa production intrinsèque demeure très modeste et ne représentera que quelques pourcent de la consommation d’un ménage ; en revanche, et comme un potager, elle amènera à une prise de conscience du véritable coût des choses et des changements de comportement plus ou moins subtils vers davantage de sobriété. Et ces économies-là seront beaucoup plus substantielles : au final on peut considérer qu’elle « s’amortit » financièrement sur un peu plus de 5 ans pour quelqu’un qui en a profité pour remettre un peu de frugalité dans sa vie. Ce n’est donc pas la solution miracle pour avoir de l’énergie gratuite et faire revenir le compteur aimé, de la même manière qu’un potager n’est jamais totalement gratuit… mais est-ce vraiment ce qu’on lui demande ?

« M’espionne-t-elle ? »
Surtout pas ! Pour pouvoir gérer sa batterie efficacement, la box mesure et enregistre son niveau de charge ainsi que les quantités d’énergie produite et consommée, mais c’est VOUS qui décidez si ces données peuvent en sortir ou pas : non pas par le biais d’un menu savamment caché sous trois couches de conditions générales, mais grâce à un simple bouton en façade. A quoi ces données peuvent-elles bien servir à l’extérieur de la box, nous direz-vous ? A deux choses : Tout d’abord et dans un souci de frugalité, l’afficheur en face avant sera des plus simples et ne permettra pas de consulter votre historique par exemple, alors que votre smartphone dispose lui déjà d’un bel écran couleur disponible et presque gratuit à portée de WiFi (lui-même désactivable à volonté). Ensuite, mais seulement si vous désirez les consulter via votre espace personnel en ligne, Skavenji et ses partenaires l’Inria et Denimbo prévoient d’essayer de voir à l’échelle collective comment l’algorithme interne et la batterie se comportent ensemble, de corriger les éventuels bugs, d’améliorer la durée de vie de la box, etc., mais c’est tout. Et là encore le bouton vous permet de couper cette sauvegarde chaque fois que vous le souhaitez. « Vous faites de vos watts ce que vous voulez, avec qui vous voulez » est un peu notre second slogan ;o)

« Pourquoi la livraison n’est-elle pas encore possible partout en Europe et dans le monde ? »
Nous y travaillons, mais plusieurs points sont encore à clarifier, notamment le coût final du transport vu que l’encombrement du/des colis demeure incertain, et que le transport de batteries par avion devient problématique… Il y aura de toute manière sans doute un surcoût à prévoir pour les livraisons hors France métropolitaine.


Voilà, nous espérons que vous comprenez pourquoi il nous est parfois difficile de répondre avec précision et rapidité à toutes vos questions… ;o)

Merci de votre patience, de votre intérêt et de votre soutien !